Le cuivre pour les nuls : santé et bien-être

09/09/2019 0 commentaire Valérie Categories Par où commencer, Partie 1 : rappels théoriques

Indispensable à la vie, le cuivre est un oligo-élément dont les propriétés sont majoritairement méconnues de tous. Il assure la solidité des os, ainsi que la qualité des tissus conjonctifs et du cartilage. Bon nombre de médecins conseillent le cuivre pour traiter de l’infertilité chez un couple. C’est aussi un minéral essentiel à la pigmentation des cheveux et de la peau. Les risques sont importants en cas de déficit ou d’excès de cuivre. Il est donc important de mieux s’informer pour éviter d’éventuels désagréments.

Propriétés du cuivre

Présente dans l’environnement de manière naturelle, le cuivre est essentiellement utilisé dans le milieu industriel et agriculture. Pourtant, il s’agit également d’un oligo-élément indispensable à notre organisme pour assurer la formation des os et des cartilages, transmettre les messages importants jusqu’à notre système neurotransmetteur, lutter contre les infections, limiter les dégâts causés par le stress oxydatif, produire des enzymes indispensables à l’organisme et maintenir la fonction gustative.

Rôle du cuivre dans l’organisme

Le cuivre assure la formation du collagène, une protéine qu’on retrouve essentiellement dans la peau, les os et les tissus conjonctifs. Ce minéral est aussi essentiel pour la formation des globules rouges. C’est le cuivre qui assure le métabolisme des lipides et des protéines. Grâce à lui, la gaine de myéline des nerfs demeure en bon état. L’organisme a également besoin du cuivre pour maintenir ses défenses immunitaires. Il assure la production de mélanine, premier responsable de la coloration de la peau et des cheveux.

Déficit et excès en cuivre : symptômes et risques

Le manque de cuivre se manifeste généralement par une fatigue intense causée par une anémie sévère. On attribue aussi la fragilité des os et des articulations à une carence en cuivre. Les risques augmentent avec l’âge et les personnes âgées sont principalement concernées par un déficit en cuivre.

L’excès de cuivre est souvent qualifié de toxique pour l’organisme. Il entraîne souvent des effets dangereux sur les poumons, les globules rouges, le pancréas et le foie. Les spécialistes parlent surtout d’un empoisonnement par le cuivre. Mais seulement quelques rares cas sont observés.

Les doses recommandées en cuivre

Un régime alimentaire sain et équilibré suffit pour couvrir nos besoins quotidiens en cuivre. Un apport nutritionnel de 1,5 à 3 mg/jour est conseillé pour un adulte. Ce besoin augmente considérablement chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les personnes souffrant d’une maladie du foie et des reins.

Apports nutritionnels conseillés

Age et état

Apport conseillé en cuivre (mg)
Enfants de 1 à 3 ans

0,8

Enfants de 4 à 6 ans

1
Enfants de 7 à 9 ans

1,2

Enfants de 10 à 12 ans

1,5
Adolescents de 13 à 15 ans

1,5

Adolescents de 16 à 19 ans

1,5
Adultes

1,5 à 2

Adultes plus de 55 ans

1,5
Femmes enceintes

2

Femmes allaitantes

2
Seniors plus de 75 ans

1,5

Les sources alimentaires du cuivre

Les meilleures sources de cuivre sont les fruits de mers et le foie. Mais on trouve également une quantité élevée de cuivre dans les légumes secs, les rognons, les noix, le chocolat, les graines, le germe de blé, le son, les céréales complètes, la levure, le vin rouge, les bananes, les prunes, certaines eaux minérales et l’eau du robinet.

Il est toujours conseillé de consulter un médecin avant de prendre un complément de cuivre.

Chapitre suivant : le fluor.
Chapitre précédent : le zinc.

Reprenez votre alimentation en main et ne manquez plus aucun nouveau chapitre du guide en vous abonnant à la newsletter Blooness 🙌