La vitamine B8 : l’essentiel à savoir sur la vitamine « beauté »

13 Sep 2019 0 commentaire Valérie Categories Par où commencer, Partie 1 : rappels théoriques

Appelée biotine, vitamine H ou encore vitamine B7 (par les anglo-saxons), la vitamine B8 est une vitamine hydrosoluble, indispensable à nos cellules car elle assure de nombreuses réactions utiles pour l’assimilation des protéines, glucides et lipides. Particulièrement connue pour son action dans la production de sucres par le foie, cette vitamine est majoritairement synthétisée par le corps. Pour autant, il est fort conseillé d’adopter une alimentation saine et équilibrée pour couvrir les besoins journaliers de l’organisme.

Caractéristiques de la vitamine B8

De la grande famille de la vitamine B, la vitamine B8 est une substance organique non calorique. Elle est indispensable à notre métabolisme et son auto production par l’organisme n’est pas encore entièrement prouvée. Il s’agit d’une vitamine hydrosoluble (se dissout dans l’eau), et elle est aussi rapidement éliminée par les urines. On lui connait huit formes différentes mais la D-biotine, d’origine naturelle, est l’unique forme active reconnue à ce jour.

Bienfaits de la vitamine B8 dans l’organisme

Lorsqu’elle est assimilée par l’organisme, la vitamine B8 intègre directement la structure d’un coenzyme (biotinyl-AMP), essentiel à l’activité d’un certain nombre d’enzymes. Elle participe notamment au métabolisme des protéines et de quelques acides aminés, des glucides et des lipides. La vitamine B8 s’implique aussi dans la production de sucre par le foie (néoglucogenèse), qui intervient essentiellement pendant les périodes de jeûne). Elle assure le fonctionnement du système nerveux ainsi que le renouvellement des cellules de la peau et des cheveux.

Un véritable complément de beauté

Particulièrement prisée dans la composition des compléments alimentaires pour les ongles, la peau et les cheveux, l’efficacité « beauté » de la biotine reste à l’état d’étude scientifique à ce jour. Néanmoins, un déficit en vitamine B8 est davantage plus visible sur la peau (dermatite) et les cheveux (chute). Deux cas, souvent traités à base d’une supplémentation en biotine.

Nos besoins journaliers en biotine

L’apport conseillé en biotine au quotidien est de 50 µg pour un adolescent, une femme enceinte et un adulte. Les besoins d’une femme allaitante s’élève à 55 µg. Mais ces besoins sont généralement couverts par une alimentation saine et équilibrée.

Tableau des ANC (Apports nutritionnels conseillés) en vitamine B8

Age/Etat

ANC en vitamine B8 (µg)

Nourrissons

6
Enfants 1 à 3 ans

12

Enfants 4 à 12 ans

20 à 35
Adolescents 13 à 19 ans

45 à 50

Adultes

50
Femmes enceintes

50

Femmes allaitantes

55
Personnes âgées

60

Les meilleures sources alimentaires en vitamine B8

Tous les aliments contiennent de la vitamine B8. Mais on en trouve en plus grande quantité dans les légumineuses, les abats (foies), les viandes et les fruits à coque. La levure peut compléter ces apports.

Aliments

Teneur en vitamine B8 (µg/100g)

Amande

49
Brie

6,8

Bacon cuit

6
Foie de volaille cuit

210

Filet de porc cuit

5
Graine de soja cuite

25

Haricot noir cuit

18
Levure de bière

60

Noix

29
Œuf cuit dur

16

Pain complet

32
Steack grillé

5

Carence et surdosage : risques et traitements

On observe rarement une carence en vitamine B8. Les rares cas de déficit en biotine s’observent essentiellement en cas d’insuffisance d’apport au cours des nutritions parentérales exclusives non supplémentées en vitamines, ou de captation de la vitamine par une substance présente dans les œufs crus (avidine).

Les principaux signes d’un manque de vitamine B8 s’observent au niveau de la peau (inflammation), des muqueuses et des nerfs (hallucinations, somnolence, troubles de l’humeur). Une simple administration de vitamine B8 suffit souvent pour corriger ce type de déficit.

Par ailleurs, aucune limite de sécurité n’a été imposée, à ce jour, pour cette vitamine, car le risque de surdosage est minime.

A noter toutefois que la consommation accrue d’œufs crus peut empêcher l’assimilation de la vitamine B8. De même, un traitement prolongé par des antibiotiques en réduit également l’assimilation, car cela modifie la composition du microbiote intestinal.

Chapitre suivant : vitamine B9.
Chapitre précédent : vitamine B6.

Reprenez votre alimentation en main et ne manquez plus aucun nouveau chapitre du guide en vous abonnant à la newsletter Blooness 🙌